GAGNER
SANS
AVOCAT

0avocat.ca - 0avocat.com - 0avocat.net - 0avocat.org - 0avocats.ca
0avocate.ca - 0lawyer.ca - 0lawyer.net - 0lawyer.org - 0lawyers.ca
aide-juridique.ca - aide-legale.ca - aidelegale.ca
 
 
112 visites, 350 pages affichées

 

Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
Écoute électronique : Le juge rejette la preuve
Le Journal de Montréal, dimanche 8 juillet 2007

ÉCOUTE ÉLECTRONIQUE
Le juge rejette la preuve

L'avocat Benoît Cliche a été piégé par la police et la Couronne, qui recherchaient du gros gibier dans cette chasse éperdue aux criminels baptisée «Projet Ouragan».

PIERRE-HUGES RICHARD
Le Journal de Montréal


Une partie de la preuve accumulée contre l'avocat Cliche (à droite) a été déclarée illégale par le juge Jean-Guy Boilard.
C'est ce qu'affirmait hier le juge Jean-Guy Boilard, de la Cour supérieure, en rejetant la preuve d'écoute électronique obtenue par les policiers.

«La preuve entendue... dégage, il me faut le dire, une odeur nauséabonde où l'on retrouve à la fois incompétence, nonchalance... et, à mon regret, une absence scandaleuse de candeur de la part de policiers et d'avocats. La mauvaise foi des représentants de l'État, policiers et avocats, saute aux yeux.»

L'avocat Cliche, 49 ans, a été arrêté le cinq novembre 2003 dans une opération policière visant un de ses clients, Steven «Bull» Bertrand, un proche de Maurice «Mom» Boucher.

Fiers-à-bras

Toute l'affaire, de dire le juge, débute le trois février 2003 quand trois fiers-à-bras s'en prennent à un agent source de la police. Ils réclament 100000 $ parce que, disent-ils, l'agent source aurait volé une importante quantité de pot.

Pour l'agent source et les policiers qui le contrôlent, le moyen de calmer le jeu est simple: il faut contacter «Bull» Bertrand, le grand patron de l'organisation, et lui expliquer qu'il y a erreur. Pour ce faire, puisqu'il est détenu, on décide de passer par Me Benoît Cliche, son avocat.

Mais l'agent source sera muni d'un système d'enregistrement. Ce que les policiers approuvent. Après la rencontre de l'agent source avec l'avocat, tout le monde se réunit pour écouter les enregistrements sur lesquels l'agent source se plaint à l'avocat de la mauvaise qualité de la cocaïne qu'on lui livre depuis que Bertrand est en prison.

Pourquoi tout ça? demande le juge Boilard. L'agent source se plaint de la mauvaise qualité de sa drogue qui, pourtant, est écoulée sous contrôle policier. Une seule conclusion s'impose ajoute le juge: tout ça a été organisé par les policiers, «avec la connivence de Mes Richmond et Tremblay».

Une partie de la preuve accumulée contre l'avocat Cliche (à droite) a été déclarée illégale par le juge Jean-Guy Boilard.
 


Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Site en conformité avec le jugement 2002 CSC 14.27704
de la Cour Suprême du Canada en date du 21 février 2002

La Révolte des Victimes: connaître et faire respecter ses droits

Gagner sans avocat - Win without a lawyer
Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.