GAGNER
SANS
AVOCAT

0avocat.ca - 0avocat.com - 0avocat.net - 0avocat.org - 0avocats.ca
0avocate.ca - 0lawyer.ca - 0lawyer.net - 0lawyer.org - 0lawyers.ca
aide-juridique.ca - aide-legale.ca - aidelegale.ca
 
 
114 visites, 352 pages affichées

 

Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
Un ancien avocat de Québec est radié à vie une quatrième fois
Le Journal de Montréal, samedi 28 avril 2007

BARREAU
Radié à vie une quatrième fois

Un ancien avocat de Québec devra se réincarner plusieurs fois s'il veut jamais espérer pratiquer le droit dans la Belle Province car il vient juste d'être radié à vie pour une troisième et quatrième fois.

CHARLES POULIN
Le Journal de Montréal


L'ancien avocat Richard Corriveau vient d'être radié à vie pour une troisième et une quatrième fois.
Richard Corriveau a un dossier disciplinaire très volumineux au Barreau du Québec. Il était radié provisoirement depuis 1996, ce qui l'empêchait de pratiquer son métier d'avocat depuis.

N'empêche que depuis 2004, l'ancien avocat accumule les peines pour entorse à l'éthique de la profession.

En un peu plus de deux ans, Richard Corriveau a été condamné par le syndic du barreau à des peines d'un an de radiation, de deux ans, de trois ans, de cinq ans et de huit ans.

Il faut ajouter à cela quatre radiations permanentes dans la dernière année seulement, dont les deux dernières ont été prononcées à la fin de mars.

M. Corriveau détient le droit d'appel sur ses dernières peines.

Impossible toutefois de savoir s'il s'agit d'un record de radiations à vie pour quelqu'un ayant déjà pratiqué le droit au Québec.

«Je ne pourrais le dire, mais chose certaine, c'est très rare», laisse tomber la porte-parole du Barreau, Sylvie Berthiaume.

Plus de 650 000 $

Les faits reprochés dans les deux jugements de mars sont survenus de 1994 à 1996, soit juste avant que Richard Corriveau ne soit radié provisoirement.

Dans un des dossiers, il se serait approprié 659 363 $ sous prétexte de régler à moindre coût une réclamation du ministère du Revenu.

«Il a utilisé ces argents (sic) à ses propres fins sans scrupule», indique dans son jugement le syndic du Barreau.

Le syndic fait remarquer que M. Corriveau ne s'est pas présenté devant lui pour connaître sa sentence et sa peine.

«Il a jeté la honte et l'opprobre sur tous les avocats de l'Ordre en général», poursuit le syndic.
 


Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Site en conformité avec le jugement 2002 CSC 14.27704
de la Cour Suprême du Canada en date du 21 février 2002

La Révolte des Victimes: connaître et faire respecter ses droits

Gagner sans avocat - Win without a lawyer
Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.